Les principales actions mises en œuvre par l’AMPF, depuis les années 2000, sont la création de centres conviviaux pour adolescents et jeunes, centres privilégiés pour la réalisation des programmes pour les jeunes et par les jeunes dans le cadre des axes stratégiques des différents plans d’actions  2005-2010, 2010-2015, et 2016-2022.   

Ces actions visent essentiellement la mise en œuvre d’une approche participative des jeunes dans l’exécution de ces plans d’actions visant la promotion de la SSR et des DSSR, qui se résument dans :

  • La constitution des comités de jeunes dans les 07 branches régionales de l’AMPF et leur implication dans les instances de gouvernances au niveau national et international ; 
  • La mise en place de plans d’actions régionaux œuvrant à promouvoir la SSR chez les jeunes à travers des activités d’information et sensibilisation et de réalisation

d’œuvres ludiques et artistiques

  • L’éducation par les pairs dans le cadre de la formation à l’éducation sexuelle complète pour les jeunes
  • L’alimentation des réseaux sociaux en messages relatifs à la SSR.

Concernant l’année 2015, celle-ci  a connu un certain nombre d’actions telle que : la restructuration de 15 comités de jeunes des 07 branches, composés de 883 (434 filles et 449 garçons) ; la mise en place d’un plan d’action du groupe national des jeunes de l’AMPF dont l’objectif majeur est la coordination de l’information entre les différents comités de jeunes, et le  développement des messages sur la SSR pour jeunes pour les inclure dans les réseaux sociaux. Cette année a été également l’occasion d’organiser 7 ateliers de formation régionaux en Education Sexuelle Complète (ESC) par les pairs au profit de 240 jeunes des deux sexes. Ces jeunes ont ainsi bénéficié des 07 composantes essentielles du programme d’éducation sexuelle, dispensées par d’autres jeunes leaders ou formateurs. Ces formations ont été réalisées au sein des   centres conviviaux pour adolescents et jeunes et au niveau des clubs de jeunes du ministère de la jeunesse et sport. , ainsi que dans les foyers de migrants. Ainsi, suite à ces formations plus de 11 migrants ont intégrés les comités de jeunes. D’autre part, 1129 jeunes ont participé à des séances et journées d’information et de sensibilisation, au niveau des établissements scolaires, espaces jeunes, centres socio-éducatifs, centres de formation professionnelle, associations partenaires et milieu artisanal. Ces jeunes ont sensibilisé à leur tour plus de 93675 jeunes des sexes (40236 filles et 53439 garçons), sur au moins une composante de l’ESC.

De plus, au cours de cette même année, ont été organisées 3 caravanes estivales de sensibilisation et de dépistage, du VIH-SIDA des jeunes durant sept jours sur la plage d’Agadir, et dans les colonies de vacances au niveau des centres estivaux d’Ifrane, Immouzer et au niveau de la plage d’Essaouira. Douze jeunes leaders formés en ESC et encadrés par les coordinateurs des branches ont été mobilisés pour mener des campagnes de sensibilisation des jeunes estivants. Dans le cadre de cette période estivale, ont été organisées des actions d’information, de sensibilisation, et de diffusion de dépliants éducatifs sur les IST /VIH-SIDA de l’AMPF et du Ministère de la Santé. De même , des prestations de services ont été menées en termes de distribution de condoms, des tests de dépistage rapide du VIH et la référence vers les centres de l’AMPF et du ministère de la santé. Au total, 7697 jeunes ont été sensibilisés, 19384  préservatifs masculins distribués, 3408 tests VIH effectués.

L’AMPF dispose de 5 centres conviviaux pour adolescents et jeunes dont la mission principale consiste à fournir des prestations de services en SSR pour adolescents et jeunes uniquement et à titre gratuit ; mais ils peuvent également s’ils le souhaitent bénéficier des services des autres 25 points de prestations de services. En 2015, l’AMPF a offert 704412 services pour les moins de 24 ans dont la majorité recourt aux consultations d’IST-VIH, de dermatologie et de gynécologie et PF.

L’ensemble de ces actions portées sur les jeunes et adolescents qui constituent une tranche d’âges importants, mais aussi une population sensible et vulnérable a renforcé le positionnement de l’AMPF en tant qu’association leader en SSR et DSSR auprès de cette catégorie de population mais aussi auprès de plusieurs partenaires. Ces derniers sollicitent l’appui des jeunes de l‘AMPF lors de manifestations nationales, organisées notamment par le Fonds Mondial et le FNUAP. Cette reconnaissance fait que l’AMPF est appelée à coacher de nouveaux jeunes et à s’investir dans des études et recherches en SSR ciblant les adolescents et jeunes. De ce fait, partant de cette expérience, l’AMPF a senti le besoin d’intégrer plus de jeunes notamment en situation de vulnérabilité dans ses comités de jeunes, notamment les migrants, les réfugiés, les jeunes en situation d’handicap et les travailleurs de sexe. Ce qui a contribué à faciliter l’intégration de cette population de jeunes et à instituer l’esprit de collaboration et de respect d’autrui, animé par un objectif commun, celui de promouvoir les droits en santé sexuelle et reproductive parmi d’autres jeunes sans discrimination, et sans stigmatisation.

D’autre part, l’AMPF a initié à la fin de 2015 une évaluation de son approche d’éducation sexuelle complète. Cette évaluation a fait ressortir le besoin de faire participer les parents de jeunes dans la formation en ESC. A cette fin, un plan d’action a été mis en place pour cibler les associations de parents d’élèves dans les collèges et les lycées.

En guise de conclusion, L’AMPF dans le cadre de ses activités de SSR pour jeunes et adolescents constitue une priorité d’où le renforcement de ses efforts et de son engagement  en matière d’information, de sensibilisation et de formation par les pairs et également à un accès à des services de qualité appropriés aux besoins spécifiques de cette population qui restent en partie exclue des services des secteurs de santé publique et privée. Des actions devront également être menées en parallèle ciblant les parents des jeunes et adolescents scolarisés mais aussi non scolarisés. L’implication des parents et autres acteurs proches des jeunes et adolescents est un facteur favorisant une meilleure relation et compréhension des questions liées à la SSR.

 

VIDEOS

Aller au haut